Accueil > Actualité Auto > Arrêter un leasing grâce au transfert de leasing

Arrêter un leasing grâce au transfert de leasing



Grâce au leasing (LOA ou LLD), l’automobiliste dispose d’un véhicule sans devoir débourser une grosse somme d’argent dès le départ. En revanche, il devra verser un loyer mensuel, incluant les frais d’entretien et de kilométrage annuel. Si pour une raison ou pour une autre, il souhaite arrêter le leasing, plusieurs solutions peuvent être envisagées, dont le transfert du contrat. Cette option présente autant d’avantages pour le cédant que pour le repreneur.

Transfert du contrat de leasing : les démarches obligatoires

Une baisse de revenus, une naissance, la mise à disposition d’un véhicule professionnel, la perte du permis, un projet immobilier sont autant de raisons qui motivent un automobiliste à mettre fin à son contrat de leasing. Plutôt que d’interrompre le contrat, une démarche qui coûte relativement cher, il est possible de le transférer à une tierce personne. Dans cette optique, Lizelo offre la possibilité de reprendre des leasings de véhicules d’occasion récents de manière simple et en toute sécurité.

Pour valider sa candidature, un repreneur éventuel se doit de présenter plusieurs pièces justificatives attestant de sa solvabilité. Il devra ainsi fournir son RIB, ses trois dernières fiches de paie ainsi que son dernier avis d’imposition. Le dernier bilan et l’extrait K-bis doivent être ajoutés au dossier dans le cas d’une personne morale. Une pièce d’identité sera également indispensable lors de la signature du contrat.

Le repreneur s’engage alors à honorer les obligations liées au contrat, soit le remboursement des restants de loyers. Même si c’est l’option la moins coûteuse, le transfert de leasing occasionne quelques frais relatifs à la réédition de la carte grise et des frais administratifs facturés par le bailleur. Ces frais administratifs seront à la charge du second loueur, du cédant ou du bailleur, en fonction des modalités prédéfinies par les deux parties.

arrêter un leasing grâce au transfert de leasing

Les avantages pour le cédant

Le transfert de leasing demeure la solution la plus économique pour le cédant. Il se désengage ainsi du contrat et économisera les mois de loyers restant à payer. Une fois le transfert de contrat effectué, le cédant est tout à fait libre de s’engager dans un autre contrat pour son prochain véhicule. Le transfert de leasing le met surtout à l’abri de toutes obligations envers la société financière.

Rappelons que la demande de transfert de leasing émane du cédant. Dans cette optique, il peut proposer un repreneur, mais c’est le bailleur qui décide du transfert ou non du véhicule. Sa décision sera prise en fonction du niveau de solvabilité du repreneur. Une fois les formalités validées, le transfert de leasing est lancé.

Les avantages pour le repreneur

De son côté, le second loueur bénéficie d’une durée d’engagement moins longue. Cette solution se révèle d’autant plus avantageuse que de s’engager dans un nouveau contrat de leasing. Les démarches s’avèrent moins contraignantes puisque le contrat a déjà été négocié (taux de crédit, mensualités, prix du kilomètre supplémentaire…).

Pour le repreneur, le transfert de leasing s’ouvre éventuellement sur une option d’achat favorable d’une voiture d’occasion. Au terme du contrat, il pourra s’offrir une voiture d’occasion récente et bien entretenue. De plus, il n’aura pas à payer de surtaxe CO2 ou de frais de mise à la route. Outre les nombreux avantages qui découlent du transfert de leasing, le repreneur peut bénéficier d’une aide incitative. Cette dernière se décline sous la forme de mois de loyer ou de l’apport initial déjà versé.


Notez cet article :

Auteur : Julie


Commentaires :




Rejoignez
la communauté
Allo Auto

+ de 130 000 membres

+ le guide auto offert


[poll id="3"]